LE FACTEUR N'EST PAS PASSE,IL PASSERA DEMAIN MATIN

Publié le par mobilisation marzelay

   

Lors de notre rendez vous avec M Gbedey, il avait été convenu qu'il nous préviendrait du passage des services vétérinaires à la maison de quartier (et qu'il nous enverrait copie du courrier fait aux services vétérinaires) pour que nous puissions assister à la visite.

Cette visite a eu lieu hier (vendredi 30 septembre) mais nous n'avons reçu aucun courrier, qui pourtant est parti de la mairie le 26 Septembre, si,si, juré craché, sûrement la faute à notre bon facteur qui a dû égarer cette lettre...

 

Mais heureusement nous sommes vigilants et avons appris la date et l'heure du rendez vous, donc nous nous sommes rendus à la maison de quartier.

 

Les services de la mairie s'y trouvaient déjà.

 

Selon eux, pour le bien être de nos enfants, la cantine ne pourra pas se faire là puisque les locaux ne sont pas aux normes, discours contraire des services vétérinaires qui demandent simplement quelques aménagements, un porte savon à la cuisine, une pancarte indiquant les toilettes des personnes de service et un frigo (que la cantine possède déjà et avec les bras vigoureux des papas, cela ne devrait pas poser de problèmes pour le déplacer. Ils sont trop forts les papas de Camille Claudel), rien de bien couteûx en somme.

 

Nous pensions que la situation allait se débloquer mais la mairie demande maintenant l'avis de l'entreprise de restauration. La cantine de l'école se trouvant à 50 mètres à peine de la maison de quartier, pourquoi cette entreprise de services n'accepterait-elle pas ?

En plus, il faut l'avis du médecin scolaire et vu le rythme infligé à nos enfants, pourquoi celui ci n'accepterait-il pas ?

 

En attendant, nos enfants prennent toujours le bus et se retrouvent entraînés dans un rythme qui n'est pas le leur.

 

Combien de temps vont encore demander ces démarches ? Combien de temps encore les parents et les enfants de l'école Camille Claudel vont subir cette situation qui n'aurait jamais dû se produire ? Si la mairie avait fait les travaux demandés, nous n'en serions pas là.

 

Suite aux événements passés ces 2 dernières années, notre patience a des limites qui se rétrécissent de jours en jours, nous aimerions parents et enfants pouvoir vivre l'école d'une façon sereine, alors, comme le dit si bien la mairie, pour le bien être de nos enfants : dépêchez vous !!!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maman 01/10/2011 22:16


Voila qui refléte bien la situation.
Notre école sans cantine, c'est comme un FIG sans salon de la gastronomie:IMPENSABLE, non?