Un contrat ? Quel contrat ?

Publié le par mobilisation marzelay

 

 

Retour des actions de ce WE.

De sources bien informées, la mairie communique sur le fait que « nous aurions déclaré un incendie ». arff  arff arff ! Un incendie ??

 

Traduisez, Quelques feuilles brûlées dans un fût en métal devant la mairie (voir photos dans ce blog).

 

« De graves troubles à l’ordre public », selon la mairie (Vosges matin dimanche 23 mai ).

 

Visiblement, la municipalité de St-Dié n’est pas habituée aux actions citoyennes dans sa ville…

 

Alors on vous explique.  Y a-t-il eu des agressions ? Des blocages empêchant une organisation ou service de fonctionner ? Non.

 

Un incendie ? Espérons que vous n’ayez jamais à gérer une manifestation plus rude dans un combat ultérieur, avec pneus qui brûlent sur la voie publique, par exemple, car là, ce ne sera plus considéré comme un d’incendie mais comme la ville à feu et à sang…

 

Dans  tous les cas, vu que les renseignements généraux étaient présents, nous imaginons que si nos actions avaient créé « de graves troubles à l’ordre public », la police nationale serait intervenue, non ?

 

Et pour un incendie, nous aurions eu droit  aux pompiers, semble-t-il ?

Bref, encore des effets de communication de la part de notre équipe municipale.

 

En filigrane, ce qui se dessine dans l’opération de communication via le cabinet du maire, c’est le non respect du contrat que nous aurions passé sur les inscriptions des élèves de Camille Claudel contre « la paix sociale »…

De quel contrat parlez-vous messieurs les élus !

 

Nous avons demandé au préfet et sous-préfet d’intervenir et de faire un rappel à la loi à Mr le maire. Puisqu’il n’y a pas de décision officielle concernant la fermeture de notre école, pourquoi ne pas prendre les inscriptions ? Ensuite, que les commissions de dérogations aient lieu après la décision prise si elle devait l’être, soit après le 18 juin.

 

Notre contre partie ?

Si Mr Pierret n’est plus hors la loi, alors nous cesserons de l’être en occupant administrativement l’école. Ce que nous faisons actuellement d’ailleurs (convenu avec Mr le préfet).

A ce jour, aucun courrier officiel concernant ces deux demandes. Nous rappelons également que notre mot d’ordre reste inchangé. L’ajournement du projet et la mise en place d’une concertation globale pour la rentrée 2011.

 

Ce que tout le monde demande. Est-ce vraiment si inacceptable comme demande lorsque l’on sait que cela concerne 75 enfants et leurs familles plus tout l’impact qu’une telle fermeture  représente sur nos trois quartiers villages ?

 

Notre « incendie » à visiblement  (d’après certains dires), rompu le dialogue avec la municipalité…

Nous sommes heureux d’apprendre qu’il y avait dialogue. 

 

 

 

Commenter cet article

gracchus 28/05/2010 14:32


Qui peut juger de la noblesse d'un combat. Disons simplement que ça le rendrait plus crédible et que ça couperait court à certaines suspicions. Et puis Pierret/Marzelay, ça manque de souffle,
d'envergure. Lutter contre des profs de plus de 60 ans et pour plus de moyens à l'école, ça c'est fédérateur. Et stratégiquement, le prendre à revers sur ce qu'il est censé défendre ça peut avoir
de la gueule.
Bon courage et vive les services publics, le bien commun de ceux qui n'ont rien!


mobilisation marzelay 28/05/2010 15:25



suspicions sur, manipulations politiques? il y a parmi les personnes de notre mouvement un bon paquet d'élécteur de gauche dont je fais parti. il y a le soutien du PCF et du parti des VERTS, il y
a les soutiens de certains militants du PS officiells ou non.


enfin, je fais parti des personnes qui par exemple se sont mobilisés pour les sans papiers, entre autres.


pourquoi imaginer que les gens de marzelay ne se mobilisent pas sur d'autres causes?


nous ne sommes pas une association ou un groupe politique, nous sommes un regroupement de fait pour défendre la cause de nos trois quartiers villages et de nos enfants.


je vous rappelle que ce que nous demandons, ce n'est rien dautres que l'ajournement du projet et la mise en place d'une concertation globale sur la ville avec les partenaires (fcpe et peep) qui
nous rejoignent sur le sujet pour la rentrée 2011 concernant le réseau scolaire de la ville.


rien d'autres. cela paraît -il si compliqué?


cordialement



Gracchus 28/05/2010 12:59


Est ce que les parents d'élèves, soucieux de l'avenir de leurs enfants vont ils mettre autant d'énergie pour défendre la retraite à 60 ans? et pour combattre l'augmentation des droits en
université? La présence des entreprises à l'Univ? Le non remplacement de fonctionnaire? La purge de personnel dans l'éducation nationale? La suppression des IUFM? L'octroi de toute subvention
extralégale au privée?
Si oui, alors bravo dans vos combats.


mobilisation marzelay 28/05/2010 13:54



pourquoi? mr pierret a décidé de lancer un grand mouvement de protestation contre la privatisation, pour l'enseignement public gratuit et pour la retraite à 60 ans?


il a décidé de se battre au côté des plus faibles? il croit à l'égalilté des chances?


qu'en est - il des droits des salariés dans les entreprises dont il est actionnaire?


au prestexte de notre lutte, il faudrait que nous nous battions à temps complet contre tout le reste?


sous peine de voir notre combat manquer de noblesse?


nous exerçons notre droit de citoyen, oui, faudrait-il que nos luttes soient labellisées, nous ne sommes pas libre de nos choix??


chaque membre de notre mouvement est libre de ses actes, de ses choix politiques et de ses luttes. l'un n'empêche pas l'autre.


mais puisque l'on parle de service public,notre école n'en est pas une?


 



88 24/05/2010 10:33


La logique démocratique et surement la loi voudraient que la comission de dérogation ait lieu après le vote du Conseil municipal. Rien n'est officiel et M. Pierret fait toujours croire que tout est
bouclé : comment peut-on administré une commune de cette façon ? Comment peut-on fermer une école le 18 juin pour la rentrée prochaine ? De qui se moque-t-on depuis un mois et demi ?


révoltix 24/05/2010 09:18


ça suffit !
Bientôt, nous serons de grands terroristes, c'est ça ?
Nous sommes des agitateurs selon la mairie (vosges matin) mais le plus grand agitateur dans cette histoire n'est ce pas le maire avec toutes ces provocations et ces mensonges.
"Malgré les appels à la raison (municipalité vosges matin) je vous retourne la chose et en appel à la raison de la municipalité. Il vous suffit simplement d'ajourner ce projet qui est injuste,non
fondé,contre la volonté de tous.