RASSEMBLEMENT DU 12 JUIN

Publié le par mobilisation marzelay

300 personnes présentes pour soutenir le mouvement

 

  Merci à tous pour votre soutien

 

juin-2010-3219.jpg

 

 

 

 

 

 

Dans un esprit citoyen et responsable, le comité et les soutiens rappellent leur position :

 

M. Pierret nous a expliqué dans une vidéo que le choix de la fusion de l'école Camille Claudel, baldensperger n'était pas sa volonté. Ce choix était celui de certains adjoints.

 

Nous demandons donc à M. Pierret d'arbitrer les divergences au sein de son équipe et de laisser les enfants de Marzelay, du Villé et de la Pécherie faire leur rentrée à Camille Claudel en 2010 et la mise en place d'une commission de travail chargée de rendre un avis concernant les décisions à prendre pour la rentrée 2011.

 

 

Commenter cet article

Jacquot Ephélia 15/06/2010 06:13


300 personnes présentent et 4000 signatures!!!!!!!Pierret, t'appelle ça un GROUPUSCULE, tu te fiche de qui!!!!!!!


patricia 13/06/2010 14:00


bonjour à tous,

j'ai assisté hier au soutien des grévistes.
une personne à dit que l'action pouvait faire peur et ne pas être comprise.

j'ai fait une recherche à se sujet je vous en donne une partie pour lire la suite :
taper grève de la faim sur internet:IRNC, institut de recherche sur la résolution non violente des conflits.

la grève de la faim limitée est une méthode d'interpellation de l'opinion et des pouvoirs publics qui vise à dénoncer ouvertement une situation d'injustice.

en s'abstenant de toute nourriture pendant plusieurs jours (entre 3 et 30 jours), les grévistes interrompent le cours normal du temps qui est précisément rythmé par les différents repas.

Ils signifient ainsi l'urgence qu'il y a, toutes affaires cessantes, à se mobiliser pour démasquer une injustice recouverte par "l'ordre établi".
Précisons qu'une gréve de la faim n'implique pas une gréve de la soif et qu'il importe alors de boire de l'eau....

Il s'agit d'un moyen de conscientisation et non de contrainte.

Cependant si les grévistes parviennent à mobiliser une part significative de l'opinion publique en la convaincant de la gravité du problème posé et de l'urgence d'en apporter une solution
équitable, ils permettent que s'exerce une réelle pression sociale sur les décideurs adverses.

Pour obtenir un impact maximum,il est important que des actions de solidarité et de soutien accompagnent la grève de la faim.....

Une grève de la faim limitée ne peut être qu'un maillon dans la chaîne des différentes actions d'une lutte non-violente.