lettre ouverte de J.L.Bourdon à C.Pierret

Publié le par marzelay-dans-la-rue.over-blog.com

 

 

 

bowling-copie-1.jpg

 

 

 

 

Jean-Louis Bourdon

Conseiller Municipal

49, rue de l’Orme 88100 Saint-Dié

 

 

Arrêtez de réviser l’histoire.

 

Lettre ouverte à Messieurs Christian Pierret, Romuald Gbedey et leurs collègues de la majorité municipale.

 

Saint-Dié, le 2 mai 2010.

 

 

Mesdames et Messieurs,

 

Depuis quelques semaines, vous tentez de justifier votre décision de fermer l’école de Marzelay à partir de chiffres faux que j’ai déjà dénoncés lors du conseil municipal du 12 avril derniers, mais aussi à partir d’affirmations erronées concernant le bilan des « années Pierret » sur les constructions d’écoles.

 

Non, vous n’avez pas construit deux écoles (Claire Goll et Eugénie et Jules Ferry), non M. Pierret n’est pas le maire qui a construit le plus d’écoles à Saint-Dié, et loin s’en faut.

 

Concernant les constructions, votre « compteur » s’est arrêté au chiffre 1 : il s’agit de l’école  primaire Eugénie et Jules Ferry, construction résultant de la fermeture de 2 écoles (Le Cardinal et La Bolle). En effet, Claire Goll est l’œuvre du maire socialiste Pierre Noël : décision du conseil municipal (CM) du 12 mai 1964 et début des travaux en mai 1971. Seul un agrandissement est à mettre à votre crédit, conséquence de la fermeture de la maternelle Vincent Auriol.

 

Bilan : une seule école construite et trois écoles fermées. Solde négatif de deux écoles. On est loin des chiffres que vous annoncez.

 

Concernant les constructions d’écoles, comme le montrent les archives municipales, C. Pierret l’avant dernier de la classe (liste détaillée en annexe), juste devant Robert Bernard (aucune école construite) et derrière Jean Mansuy (12 écoles, en plus des écoles préfabriquées construites dans les différents quartiers de la ville), Pierre Noël (6 écoles) et Maurice Jeandon (2 écoles). Le résultat serait encore plus net si on prenait le nombre de classes construites. Par ailleurs, en plus des écoles, Jean Mansuy et Pierre Noël ont également fait construire les collèges et lycées publics de  la ville. Pour plus d’information, je vous invite à consulter les archives municipales ou à lire l’article publié en 1999 dans le Bulletin  n° 100 de la Société Philomathique Vosgienne à la suite de l’exposition organisée par la FCPE en 1997.

 

Je vous saurais gré de ne plus falsifier l’histoire lors de vos prochaines déclarations et vous prie de croire, Mesdames et Messieurs, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

Jean-Louis Bourdon  

 

Commenter cet article

Nessa 04/05/2010 18:50


Rien que pour son foutage de gueule claironné dans toute la déodatie, Pierret devrait avoir honte et lacher l'affaire...