INFOS OU INTOX

Publié le par mobilisation marzelay

Petit encart dimanche dans la presse, publié sur la demande de la municipalité au sujet des RDV et accueil des premières dérogations de la part des parents de l'école Camille Claudel.

 

Info ou intox? on croirait une pub  d'un magasin qui viderait ses stocks de marchandises du genre "grande quinzaine de la dérogation, tout doit disparaître, avec pourquoi pas, allons-y, une mention, dans la limite des stocks disponibles".

il ne manque plus que le tampon "vu à la télé".

 

Objectif ? déstabiliser les parents d'élèves de l'école pour faire monter la pression pour les prochaines inscriptions et vider les effectifs de l'école de Marzelay, comme ça fini les problèmes d'effectifs.

 

Visiblement, les preuves de ces demandes n'ont pas été fournies puisque le journaliste qui rédige cet encart utilise le conditionnel dans la conjugaison des verbes.

 

Il nous semble important de rappeler aux parents les règles de fonctionnement d'attributions des dérogations.

 

La première commission (composée des fédérations de parents d'élèves, éducation nationale et représentants mairie)

se réunira le 25 juin 2010. Sachez que la date a déjà été reportée. Une deuxième aura lieu en aout avant la rentrée.

 

La date butoire du 29 mai décidée par la mairie semble étonnante puisque nous rappelons que les inscriptions dans les écoles peuvent se faire à tout moment de l'année (exemple, déménagement).

 

Dans tout les cas, ce qui apparaît paradoxale dans cette affaire, c'est que la mairie se contredit totalement sur ce qui lui reste de brindille (ne parlons pas de branche) sur laquelle elle s'accroche pour justifier de la fusion entraînant la fermeture de notre école, à savoir, la mixité sociale.

 

Entendez par mixité, la rencontre des élèves de Camille Claudel et de Baldensperger. Sauf que, "avancez messieurs dames, venez choisir vos dérogations, elles sont fraîches et de première qualité".

excusez-nous, mais là on comprend plus, faut-il des dérogations pour aller à Baldensperger pour les enfants de Marzelay?

Cela devient trés compliqué pour les parents d'élèves des trois quartiers village.

on nous fusionne, aprés on refuse nos inscriptions à Camille Claudel parce que fermeture (mais vous aviez dit fusion? "oui, mais non, on ferme") et ensuite il nous faut faire des demandes de dérogations au plus vite...

 

Dites, ça ne serait pas plus simple de laisser notre école tranquille !  

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article