EDITO DE MR C.PIERRET

Publié le par mobilisation marzelay

  contravention.jpg

 

Mr Pierret, dans son édito de juin du SDDV magazine, relate une situation qui se serait vécue autour de l’école Camille Claudel de Marzelay concernant une pétition qui aurait circulé pour demander le départ des enfants des gens du voyage de l’école.

 

Et bien voici les faits (nous avons les preuves de ce que nous avançons).

Il n’y a jamais eu de pétition réclamant le départ des enfants des gens du voyage de l’école (2003).

 

La fermeture de cette classe « gens du voyage » a été décidée en concertation avec le directeur enseignant de l’époque, l’inspection académique, la municipalité et les parents des enfants du voyage. Les parents à l’époque, ne souhaitaient plus avoir cette classe « ghetto » mais voulaient que les enfants soient répartis dans les différentes classes d’une école comme « tout le monde ». L’école Camille Claudel ne pouvait répondre à ce choix car pas assez grande. Donc, les enfants des gens du voyage ont été placés dans d’autres écoles de la ville.

 

Maintenant, parlons pétition, car pétition il y  a eu effectivement, en 1987…il y a plus de 20 ans. Autant dire que les parents actuels sont fortement concernés par cette histoire…

Quelle était donc cette pétition et qui en était à l’origine ?

 

Le directeur de l’école de l’époque avait décidé de s’opposer « à l’implantation d’une classe des gens du voyage » à Marzelay. Rien à voir donc avec le départ en 2003 des enfants. Il ne faut pas réviser l’histoire, les périodes, les dates et objets font la véracité de l’histoire contre la manipulation des mémoires.         

 

Parmi les pétitionnaires (nous avons les sources et copies de ce que nous avançons) grâce à la mémoire archivée par quelques anciens du village (les fameuses pétitions), nous retrouvons une personne très proche de la majorité actuelle (conseillère municipale actuelle de la majorité), qui à l’époque faisait signer cette pétition sur les trois villages. Cette personne habite actuellement  la pêcherie. Il s'agit de Joëlle Bernard, conseillère municipale à la vie des quartiers

 

Voici les faits, encore une fois, volonté de discréditer notre mouvement et plus grave, monter les communautés et les habitants les uns contre les autres, très fort de la part du premier magistrat.

 

Deuxième partie de cet édito, Mr le maire laisse entendre que notre mouvement  se résume à une poignée d’excités à la solde de l’opposition municipale. 600 personnes le 24 avril dans les rues, ça fait beaucoup d’excités non ? Pour une ville de 22 000 habitants.

 

Enfin, comme fil conducteur, via le projet des croisettes, la peur des habitants des trois villages à fréquenter le quartier de St Roch…

Depuis quand ? Sur quels éléments objectifs se base Mr le maire pour avancer cet argument ?

 

Et bien nous, nous avons des faits. 95% de nos enfants fréquentent Vautrin-Lud.

Combien fréquentent les structures sportives ou la mixité règne ?

Les enfants de nos amis de St-Roch, amis de nos enfants.

 La jeunesse passée de certains habitants dans le quartier ?

Cela, ce sont des faits, pas des procès d’intention, des polémiques ou des volontés de diviser.

 

Alors bien sûr, un édito du maire à 12 000 exemplaires contre un blog indépendant pour faire rétablir la vérité, cela pose un problème d’équité de l’information, mais la vérité finit toujours pas se savoir.

 

 lien édito C.Pierret

 

http://www.saint-die.eu/images/stories/ACTUALITES/E_MAG/Juin_2010.pdf

Commenter cet article

Schreck 01/06/2010 10:01


Ce que je voudrais dire la la mairie de Saint Dié:
vous parlez de troubles à l'ordre public. Effectivement, il y a "troubles". De la part des habitants de Saint Dié et pas seulement ceux des quartiers de Marzelay, le Villé et la Pêcherie. Oui,
beaucoup ont envie d'élever la voix. Même les habitants non concernés en apparence, je dis bien, en apparence, parce que la méthode epmloyée fait réellement peur pour l'avenir. Troubles aussi de la
part de la municipalité qui, par ses méthodes, incite les citoyens à la révolte. Parce qu'il y a vraiment de quoi être révolté face à ce manque de démocratie et de respect. Débat, dites-vous. Ou
est-il le débat ? Le problème est bien là. Il n'est pas dans le bien fondé ou non de votre décision. Nous avons là une question beaucoup trop importante pour ne pas en débattre avec l'ensemble des
partenaires dans le respect de la démocratie.


JC 31/05/2010 22:36


Par rapport à "la peur des habitants des trois villages à fréquenter le quartier de St Roch…", vous pouvez me rappeler l'établissement fréquenté par l'adjoint à la culture ???? J'ai un trou de
mémoire... Ah, mais oui, suis-je bête?? J'oublie les convictions religieuses... Excusez-moi pour ce commentaire qui n'apportera rien...
Continuez de vous battre, communiquez et faites savoir autour de vous, via vos amis qui n'habitent pas le quartier, les méthodes de M. le Maire. Je parle à la seconde personne car je ne suis pas du
quartier, mais vous pouvez compter sur moi de ce point de vue là ! Comme c'est très bien dit dans l'article, M. Pierret verrouille les médias et les moyens de communication de cette ville. Cela
sera donc difficile de convaincre mais petit à petit, les gens comprennent qu'ils ont élu à la tête de cette ville quelqu'un qui sait de moins en moins ce qu'est une république démocratique ! A
force, cela finira bien par se voir... Mais pour le croire, il faut vraiment être concerné ou très bien informé. Alors, informez, continuez. Je serai là, avec vous, le 12 juin !


mobilisation marzelay 01/06/2010 00:32



merci pour vos encouragements, oui, c'est ce que nous faisons, communiquer un maximum.


en plus, nous avons toujours les preuves de ce que nous avançons. important, le 12 juin!



Sophie T 31/05/2010 10:07


Habitante de marzelay et voisine de gens du voyage, avec qui j'entretiens de bonnes relations, je suis scandalisée par les propos de Pierret, pour qui veut'il nous faire passer ?
Cela commence à bien faire de nous dénigrer sans cesse. Ras le bol de ses affirmations infondées, injustifiées, et calomnieuses.
Il devrait lire les pétitions avec plus attention, il remaquerait, que des gens du voyage l'on signées.


Déodatienne depuis trente ans 30/05/2010 22:33


Je vous invite à lire le texte entier de Patrick MIGNARD
http://www.legrandsoir.info/Usage-et-contre-usage-du-Tous-pourris.html
En voilà quelques extraits, bien évocateurs.

« Ce n’est pas un scoop, de dire que le pouvoir corrompt, peut-être pas tous, mais la plupart…. Et les autres se taisent. …
C’est bien à un déni citoyen, ou plutôt anti-citoyen, auquel nous assistons. La responsabilité du citoyen s’arrêterait à l’acte de désignation de l’élu,… le reste ne lui appartenant plus,… jusqu’à
la prochaine élection. …
C’est une curieuse conception de la démocratie lourde de dangers et de dérives. Rente de situation, privilèges, finissent par induire des dérives au point que l’on ne fait plus la différence….
Tout se passe comme si la légitimité populaire – le fait d’avoir été élu – permettait tout, ou à peu près tout… aboutissant finalement à une forme de « totalitarisme démocratique ». Un comble !

Alors, « Tous pourris » ? On le voit ce serait simpliste de l’affirmer,… il y a des degrés dans l’abjection, dans la compromission (des noms ?), la malhonnêteté (des noms ?), l’arrivisme (des noms
?), le népotisme (des noms ?), le détournement de fonds (des noms ?), le trucage de listes électorales (des noms ?), le trafic d’influence (des noms ?), l’achat de voix (des noms ?), l’abus de
biens sociaux (des noms ?), le mensonge (des noms ?), dans la veulerie et la lâcheté (des noms ?). Il y a probablement des innocents dans le lot, mais leur silence – on ne crache pas dans la soupe…
et elle est bonne - incite à la suspicion généralisée. …
On n’a jamais vu des élus se mettre en grève contre les décisions du peuple, l’inverse est beaucoup plus fréquent. Il y a là incontestablement un message. La démocratie, au-delà des grandes
déclarations et des apparences, marche à l’envers. …
Le dégoût s’étend, la lassitude gagne et la pression monte ! …
Il est temps de réinvestir l’économie, le social et le politique sur des bases nouvelles. »


Pas amnésique 29/05/2010 13:49


Pour un bon nombre de personnes encore, si "c'est écrit dans le journal", c'est forcément vrai.
C.Pierret abuse de ce principe pour mentir ouvertement dans le mensuel municipal détournant ainsi un outil normalement destiné à l'information de ses concitoyens. Il devient ainsi un moyen de
propagande assez révoltant.
De plus en plus, la presse se fait l'écho d'avis divergeant de "la pensée unique".
Alors écrivez, écrivez, faites vous entendre, manifestez... un jour viendra où l'opinion publique sera la plus forte.