COMUNNIQUE GROUPE PS MAJORITE MUNICIPALE

Publié le par mobilisation marzelay

 

 

Alors là, on frôle le ridicule messieurs dames. A en croire le groupe de la majorité, la ville est à feu et à sang. Qu’attendez-vous pour demander la protection de la police face à ces hordes de parents, papis et mamies pour faire respecter l’ordre. Faîtes intervenir le GIGN, VITE !!!

 

 

 

 

 

Violences : où s’arrêteront-ils ?

Une poignée de membres du collectif de Marzelay (des parents, des papis, des mamies), proches du conseiller municipal

de l’opposition Serge Vincent (encore lui), s’est illustrée le 22 mai dernier par un acte de

violence (ouah !), malgré les appels à la raison lancés à leur égard par la Municipalité et

les représentants de l’Etat (ah tient ça vient de sortir). Après avoir occupé de force (on a cassé quelque chose ? pris en otage des gens ?) l’école Camille-Claudel et

contraint une association d’habitants du quartier de Marzelay à annuler la fête des

voisins et une pièce de théâtre (on a rien demandé et encore moins contraint, vous manquiez de monde peut être) ces quelques agitateurs ont incendié (reouah !!) un tonneau

posé devant l’Hôtel de Ville, au moment même où se déroulait un mariage (belle noce d’ailleurs, on sait, on a attendu que ce soit fini). Nous

dénonçons avec la plus grande fermeté (dénoncez, dénoncez !) cet acte violent et irresponsable commis

devant leurs enfants sans mesurer les conséquences de celui-ci sur l’équilibre de

ces derniers (vous êtes éducateurs, pedopsy ? c'est fou cette manie de vouloir s'occuper de nos enfants en ce moment) . Ces graves troubles à l’ordre public (re re ouah !) sont une atteinte aux valeurs

républicaines dont ce petit collectif (600 personnes dans les rues le 24 avril, vous en voulez encore ? Rendez vous le 12 juin)  entend se prévaloir. Une seule question se pose

désormais : jusqu’où iront-ils ? (ah ah, surprise !).

  contravention

Commenter cet article

Sophie T 31/05/2010 10:29


Que la mairie se donne bien du mal pour communiquer autant en ce moment, vous avez peur de quelques parents ? Vous avez bien raison. Depuis le temps qu'on vous le dit "ce n'est que le début", voyez
comme on tiens bien nos promesses.
Vous devriez peut être user votre energie, à vous demander pourquoi il y à de moins en moins d'éleves sur l'ensemble de la ville (pas à Marzelay d'ailleur), votre politique y est surement pour
beaucoups, il serait peut être temps de travailler un peu ,messieurs dames, au lieu de se gargarisser de supers évenements et projets (FIG, NOVA AMERICA, LES CROISETTES & compagnie), feire
venir habiter des jeunes couples dans NOTRE cité serait une bonne idée pour commencer.
Comme je suis une fille sympa, je vous donne une idée de départ; Par exemple, faire baisser l'imposition locale au lieu d'agraver la situation déja critique.


une pique-niqueuse 30/05/2010 13:58


A propos du fâmeux "tonneau incendié" devant la mairie, une précision : 50 feuiiles de papier format A4 qui brûlent (ah! x 2 car M. le Maire était très prolixe dans son courrier, ça ne pouvait pas
tenir sur une seule page), sacré incendie en vérité !!! Le moindre barbe-cue est plus dangereux que ce pauvre fût, certes de belle taille, mais ne contenant que ... du papier trop vite parti en
fumée ... même pas de quoi faire griller une saucisse !
Reconnaissons que comme incendiaires, nous ne faisons pas le poids !!! Mais peut-être est-ce un regret déguisé du PS ???
Allez savoir .... quelques bons vieux pneus auraient sans doute eu plus d'allure (ou allez, soyons fous, pourquoi pas carrément une petite voiture ? ...) Or, voilà, nous n'avions, malheureusement,
que ces quelques misérables feuilles...
Vraiment, tout fout'le camp ! même les moyens des incendiaires du dim... euh! du samedi ne sont plus ce qu'ils étaient ! Peut-être un effet inattendu de la Crise ...


la République expliquée aux élus 29/05/2010 20:41


Une "atteinte aux valeurs républicaines" !!! On rève !

Il faudrait que la majorité municipale dite socialiste fasse un stage d'éducation civique pour comprendre ce que sont les 3 valeurs de notre République (qui sont nés d'ailleurs grâce à la
Révolution française) :

- la liberté : comme la liberté d'exprimer son mécontentement (face à une fermeture d'école par exemple) ou la liberté de circuler (même sur un terrain de foot public)
- l'égalité : comme le droit de chacun d'avoir accès à une école de proximité (et oui, le droit à l'éducation n'est pas un privilège) ou l'égalité territoriale (une école pour chaque quartier)
- la fraternité : par la fiscalité les citoyens contribuent au fonctionnement des services publics qui en retour doivent être
accessibles à tous les citoyens dans les meilleures conditions possibles
(on revient à l'idée d'une école par quartier, par village...)

Et oui, messieurs et mesdames les élus, c'est cela la République.
Donc, la mobilisation des parents de Marzelay est parfaitement républicaine.

Conclusion : Il faut faire attention lorsque l'on emploie des termes que l'on ne maîtrise pas !!!


Alain Afflelou 29/05/2010 14:40


Changez de lunettes, ce communiqué paru dans Vosges matin émane de la municipalité et non de la section socialiste locale


mobilisation marzelay 29/05/2010 17:57



bonjour, ce n'est pas dans vosges matin mais dans sddv magazine, par contre autant pour nous, c'est legroupe PS de la majorité municipale et pas la section PS.


nous corrigeons



Déodatien en colère ! 29/05/2010 10:12


Une correction importante à apporter au titre : il ne s'agit pas d'un communiqué de la section PS de St-Dié, mais bien de la tribune officielle du groupe de la "majorité" au conseil municipal.

Ce texte est donc lu et approuvé par tous les membres de ce groupe : Christian PIERRET, Lovely CHRETIEN, Romuald GBEDEY, Marie-José MARANGONI, Pierre LEROY, Patrice COCHET, Madeleine FEVE-CHOBAUT,
Olivier CASPARY, Daniel CHRISTOPHE, Antoine SEARA, Francine HABERT ...etc.

Tous ne sont pas "socialistes", loin s'en faut.
Et même ceux qui ont la carte du parti ne sont pas de vrais socialistes, vu la politique antisociale qu'ils pratiquent ou qu'ils cautionnent !