communiqués des fédérations de parents d'élèves

Publié le par marzelay-dans-la-rue.over-blog.com

Lors du conseil municipal du 12 avril et ce malgré les démentis paruent dans Vosges matin (07 avril ) et le communiqué de presse de la FCPE (vosges matin 09 avril), Monsieur Christian Pierret a annoncé qu'il avait le soutien des fédérations de parents d'élèves.

 

voici dans leurs intégralités, les communiqués officiels de la FCPE et de la PEEP.

CHACUN POURRA JUGER

 

 

Communiqué de presse

 

 

 

 

Dans l’affaire de la fusion de l’Ecole Camille-Claudel et de l’Ecole Baldensperger proposée par la Mairie de Saint-Dié-des-Vosges et conduisant à la fermeture de l’Ecole Camille-Claudel, le CA du Conseil Local de la FCPE condamne la procédure qui a consisté à faire cette proposition à l’Inspection d’Académie sans aucune consultation préalable des parents concernés ni des fédérations de parents d’élèves.

 

Après avoir entendu, mercredi après-midi, en réunion publique, Monsieur GBEDEY, Adjoint au Maire et le représentant de l’Inspection d’Académie, et après avoir entendu, jeudi soir, les représentants de parents d’élèves de l’Ecole Camille Claudel, la FCPE considère qu’il n’y a aucune urgence à réaliser une telle opération cette année puisqu’aucun poste d’enseignant ni aucune école ne sont menacés pour la rentrée 2010-2011. Nous constatons par ailleurs qu’aucune solution précise n’est apportée par la Mairie aux questions de transport, de cantine ou de garde d’enfant que sa proposition soulève.

 

Nous demandons donc l’ajournement de la proposition de la Mairie qui, si elle était maintenue, risquerait de se solder par un renforcement des écoles privées au détriment des écoles publiques que nous voulons défendre.

 

Ayant conscience des évolutions démographiques passées et à venir sur la ville et des conséquences que cela ne manquera pas d’avoir sur les effectifs d’enfants et d’enseignants dans les écoles publiques, nous demandons à la Municipalité de réunir au plus vite, en liaison avec l’Inspection d’Académie et les fédérations de parents d’élèves, une commission chargée de réfléchir, pour la rentrée 2011-2012, à une réorganisation complète sur l’ensemble de la ville des Ecoles et de leurs périmètres scolaires. Une analyse partagée de cette évolution, établie sans a priori, devrait garantir une pérennité de la localisation des écoles et des postes d’enseignants pour 3 à 5 ans en tenant compte en priorité de la qualité de l’enseignement donné aux enfants et de la qualité de vie de toutes les familles.  

 

Fait à Saint-Dié, le 9 avril 2010

 

 

Pour le Conseil d’administration du Conseil Local

 

Jean-Marc DOLLET, Secrétaire

 

 

 

 

 

peep

Le 14 avril 2010

Réuni le 13 avril à 20 heures 30 pour réfléchir sur un projet initié par la municipalité concernant la fusion de l’école Camille Claudel avec l’école Baldensperger, le Comité des Parents d’Elèves de l’Enseignement Public du district scolaire de Saint-Dié-des-Vosges

     Ne comprend pas la finalité du projet visant à retirer l’école Camille Claudel de la carte scolaire locale (le bâtiment est fonctionnel, l’effectif des élèves est stable, il n’y a pas de menace directe sur les postes d’enseignants),

     Se dit très perplexe devant cette initiative municipale, la fermeture de 4 classes à Marzelay  va à rebours de l’attitude des  communes du secteur qui veillent au contraire à favoriser des structures de proximité afin de développer la vie dans les quartiers.

     Rappelle que la fusion des écoles n’est pas du tout imposée par l’Inspection Académique.

Le Président  PEEP de St-Dié a entendu les arguments de la Municipalité de Saint-Dié-des-Vosges sans pour autant y souscrire (voir démenti Vosges  Matin du..),le comité s’est ensuite réuni pour donner la parole aux Parents d’Elèves Elus de l’école Camille Claudel

Il précise que son opinion ne saurait s’inscrire dans un quelconque courant politique et ne se fonde que sur l’examen de l’intérêt des enfants et de leurs familles.

Le Comité PEEP donne acte à son homologue de la FCPE de la pertinence de ses observations, de son côté il

     S’inquiète des problèmes de sécurité que posera le transport de jeunes enfants des quartiers du Villé, de la Pécherie et de Marzelay à l’école Baldensperger (conditions d’attente aux points de ramassage, mixité d’enfants de maternelle et de collègiens, adaptation des véhicules de ramassage et surveillance pendant le transport, …),

     S’interroge quant à la répercussion sur de jeunes enfants d’une amplitude journalière supérieure à celle d’adultes (départ de la maison vers 7h15 et retour vers 18h pour les plus éloignés) et de l’absence d’une coupure méridienne autorisant le retour en famille du fait de l’inexistence de transport scolaire entre 11h30 et 13h30,

     Reconnaît le bien-fondé de la crainte des parents de Marzelay sur les nouvelles contraintes engendrées par la fermeture (de fait) de l’école de quartier . De nombreux parents ont fait le choix de s’établir à Marzelay afin de  bénéficier d’une école de proximité qui faciliteun art de vivre familial tout en préservant le lien inter-générations, n’oublions pas que plusieurs assistantes maternelles et grand-parents du quartier prennent le relais des parents, avant et après les heures de classes.

Le Comité PEEP

     N’adhère pas à une démarche qui vise à repositionner une école vers le centre ville au détriment d’une périphérie appelée à se développer,

     Exprime son intérêt pour l’école de proximité qui sait inclure la mixité géographique et culturelle, qui manifeste son ouverture dans l’accueil réussi d’une CLIS.

     Défend et préconise le maintien des petites structures d’enseignement privilégiant la connaissance individuelle des enfants, la qualité des relations élèves-enseignants-parents, le meilleur accès à la civilité et aux pré-requis nécessaires à l’entrée dans le secondaire.

Porte-parole de toutes les familles, le Comité PEEP reste ouvert à la réflexion sur ce projet ou sur des variantes dont le socle ne serait que l’intérêt des enfants et de leurs parents.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article